mardi 14 janvier 2014

Bisque, bisque, rage !




La parole peut-elle être aussi violente que les actes ?


La parole peut être aussi meurtrière que des actes de violence physique, elle peut blesser à mort. Depuis Freud et Lacan, nous savons que nous sommes des êtres de langage. Pour y voir un peu plus clair, rappelons-nous que le langage est symbolique, métaphorique. La haine qui s'exprime à travers les mots est une tentative symbolique de tuer, de faire disparaître celui à qui cette parole s'adresse, de le rabaisser, de le diminuer, de l'humilier. Lorsque Christiane Taubira a été insultée, traitée de guenon, il s'est agi de lui dénier son statut d'être humain, de la ravaler au rang d'animal. Je vous rappelle qu'au Rwanda les tutsis étaient traités de "cancrelats". Il s'agissait du premier stade de la déshumanisation volontaire qui peut conduire à l'élimination physique pure et simple. L'autre n'est plus qu'un insecte, il est dès lors possible de l'écraser.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire