vendredi 19 juillet 2019

Basile passait par là !





50th Anniversary of the Moon Landing

googledoodles | Ajoutée le 18 juil. 2019



50 years ago, NASA’s Apollo 11 mission changed our world and ideas of what is possible by successfully landing humans on the surface of the moon⁠—and bringing them home safely⁠—for the first time in history. Today’s video Doodle celebrates this moment of human achievement by taking us through the journey to the moon and back, narrated by someone with firsthand knowledge of the epic event: former astronaut and Apollo 11 command module pilot Michael Collins.

For more info behind the Doodle, please visit: https://www.google.com/doodles/50th-anniversary-of-the-moon-landing




mercredi 17 juillet 2019

À suivre…










Laissez-faire le temps, le résultat serait meilleur et sans conditions d’utilisation floues !




Qu'est-ce que FaceApp, l’appli virale qui vous vieillit en quelques secondes

Pauline DUMONTEIL | 17/07/2019

Disponible depuis plusieurs années, l'application FaceApp est massivement téléchargée ces derniers jours, grâce à la popularité d'un filtre vieillissant artificiellement les utilisateurs. Le résultat est particulièrement réaliste.
Il y a quelques mois, les filtres de Snapchat "masculin/féminin" et "bébé" étaient également devenus viraux. Mais l’application russe génère des résultats plus réalistes grâce une technologie différente, basée sur l’intelligence artificielle. De son côté, Snapchat détecte simplement les traits du visage et ajoute le filtre, avec un résultat bien moins précis.
Le succès de l’application a aussi suscité les inquiétudes de certains internautes, en raison de conditions d’utilisation jugées trop floues. Il est ainsi précisé que tout utilisateur cède à l'entreprise un accès "irrévocable" et "perpétuel" sur ses photos et données personnelles. Selon le texte, FaceApp est par ailleurs autorisé à "reproduire, modifier, adapter, publier" ce contenu, sans compensation.







mardi 16 juillet 2019

Ce soir !




La Lune va rougir ce mardi : comment observer l’éclipse partielle du 16 juillet

Nelly Lesage | 15 juillet 2019

L’éclipse partielle de Lune aura lieu dans la nuit du 16 au 17 juillet 2019. L’événement sera visible depuis une grande partie de l’Europe, l’Asie, l’Australie, l’Afrique et l’Amérique du Sud. Pour regarder cette éclipse lunaire partielle, vous n’avez pas besoin de chercher un lieu d’observation éloigné des villes, contrairement à d’autres observations qui nécessitent cette précaution (les planètes ou les étoiles filantes, par exemple). La seule contrainte sera la météo.
L’éclipse partielle coïncidera avec la date de la pleine lune. Elle se lèvera à 21h45 (heure de Paris), en direction du sud est. « L’observation peut commencer dès le lever de la Lune, nous explique Florent Deleflie, astronome à l’Observatoire de Paris. Quand la Lune se lèvera, elle sera déjà éclipsée. » Le maximum de l’éclipse se produira à 23h30. L’éclipse partielle se prolongera jusqu’à 1 heure du matin. « La Lune montera à une hauteur de 10 à 15 degrés, ce qui n’est pas très haut », annonce l’astronome. Cela sera toutefois suffisant pour son observation.