jeudi 17 novembre 2011

Vaillant, le journal vraiment le plus captivant 7

L’album 19 arrive avec un événement exceptionnel, qui va bouleverser notre magazine, Vaillant, le journal le plus captivant !

Album Vaillant N° 19, recueil des numéros 387 à 399
Comme d’habitude, l’illustration de la couverture, signée par Lucien Nortier, alterne avec les illustrations « comiques » de Cabrero Arnal.

Vaillant N° 387, 12 octobre 1952,  page 1
Une fois encore, la page de Placid et Muzo n’est pas dessinée par Arnal. Par ailleurs, le pantalon de Placid, avec sa bretelle en diagonale, nous rappelle une époque bien antérieure à 1952.

Vaillant N° 387,  page 3
Le Charlot de Jean-Claude Forest, tire sa révérence, pour une surprise, à venir la semaine suivante.

Vaillant N° 388, 19 octobre 1952,  page 1
Retour de Placid et Muzo dessinés par Arnal. Vous aurez remarqué la présence du pantalon vert à bretelle unique sur un dessin de 1952, sans doute pour ne pas embrouiller les jeunes lecteurs.

Vaillant N° 388,  page 3
Appelé Le Copyright à l’origine, Le Copirit par la suite, cette étonnante histoire de Jean-Claude Forest, influencera le jeune Nikita Mandryka pour la création d’un autre personnage, tout aussi étonnant, Le Concombre masqué.

Vaillant N° 389, 26 octobre 1952,  page 1
Nouveau gag de Placid et Muzo, dessiné par Arnal, Placid retrouve enfin son costume habituel.

Vaillant N° 397, 21 décembre 1952, page 1
Enfin, l’événement de cet album, le numéro spécial Noël, 24 pages de bonheur et l’apparition de Pif le chien dans les pages de Vaillant.

Vaillant N° 397, page 3
Début d’un nouvel épisode, La furie de l’or noir, un des plus beaux de Sam Billie Bill, de Lucien Nortier.

Vaillant N° 397, page 7
 Annonce de relancement de Fils de Chine.

Vaillant N° 397, page 8
 Première planche de Pif le chien (c’est moi !) Curieusement, cette première planche n’est pas signée C. Arnal.

Vaillant N° 397, page 9
Pif photographiant Placid, Muzo et ses neveux, illustration pour le grand concours de Noël.

Vaillant N° 397, page 21
Le chevalier de Lagardère, dessiné par Cézard. On aperçoit en bas à droite une publicité pour l’album Placid et Muzo en Perse.

Vaillant N° 398, 28 décembre 1952, page 16
Deuxième planche de Pif le chien, en page 16 du numéro suivant, 398. Cette fois la planche est signée et nous faisons connaissance avec Hercule, le matou des chats, présenté par le père Bouledegomme, caché sous la cape à Mister. Hercule fait appel à un vautour, un loustic des plus louches. Il est intéressant de voir que ce type de personnage animalier, propre à l’univers de Placid et Muzo, disparaitra pour longtemps de l’univers de Pif.

Vaillant N° 399, 4 janvier 1953, page 1
Comme vous l’avez déjà remarqué, depuis le numéro 397, la tête de Pif décore le titre du magazine le plus captivant, sans doute une volonté de la rédaction et direction du journal de promouvoir le cabot.

Vaillant N° 399, page 16
Troisième planche de l’histoire à suivre de Pif. Le père Bouledegomme nous promet une suite la semaine prochaine et les suivantes !

Album Vaillant N° 20, recueil des numéros 400 à 412
Pif le chien apparait pour la deuxième fois sur une couverture d’album, il s’installe à côté de Placid et Muzo.

Vaillant N° 400, 11 janvier 1953, page 1
 Nouveau gag de Placid et Muzo qui n’est pas signé.

Vaillant N° 400, page 16
Le père Bouledegomme relance l’aventure. Cet épisode sera repris au numéro 1158 du 23 juillet 1967, redessiné par Pierre Lamblot de 9 ans, nous explique-t-on, qui n'était pas encore né, quand cette histoire fut publiée pour la première fois (par erreur la rédaction évoque l’année 1952).

Vaillant N° 401, 18 janvier 1953, page 1


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire