jeudi 7 juillet 2016

Cocorico nippon


Dédié au Roi de la véritable trame traditionnelle, fabriquée amoureusement à la main

Les Français, nouveaux rois du manga

Christophe Levent | 07 juillet 2016

LES JAPONAIS n'ont qu'à bien se tenir ! Les mangas tricolores rivalisent désormais avec leurs collègues nippons. Pas une déferlante, certes, mais une vraie tendance : de plus en plus d'éditeurs lancent sur le marché des albums 100 % français. Au point que la Japan Expo qui ouvre aujourd'hui à Villepinte (Seine-Saint-Denis), grand-messe des amateurs de BD japonaise, consacre toute une programmation au phénomène « Manfra » (mangas francophones).
Malgré des ventes en baisse ces dernières années, la France continue d'entretenir une vraie histoire d'amour avec le manga, et reste le deuxième plus gros consommateur au monde après le Japon. L'an passé, quelque 12,4 millions d'exemplaires se sont écoulés, soit 25 % du chiffre d'affaires global de la BD dans l'Hexagone. La Japan Expo, 17 e du nom, attend, elle, quelque 250 000 visiteurs en quatre jours. Mieux : la BD japonaise n'est plus réservée « aux gamins ». Son lectorat s'est étendu aujourd'hui jusqu'aux 30-40 ans, une génération biberonnée à Goldorak et consorts par la grâce du « Club Dorothée » dans les années 1980.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire