samedi 23 mai 2015

Une DS de soixante ans !




Soixante ans de DS, voiture de films, d'hommes politiques et de gangsters


De Fantômas au général De Gaulle en passant par les pilotes de rallye automobile, la DS semble convenir à tous. La marque fête ses soixante ans ce week-end. L'occasion de revenir sur les raisons de son succès. 6 octobre 1955, Salon de l'automobile, Paris. Citroën présente son nouveau modèle aux suspensions uniques et aux phares mobiles. Immédiatement adoptée par la France d'après-guerre, la DS devient la voiture des Trente Glorieuses avant de disparaître progressivement de la circulation. Soixante ans plus tard, elle renaît de ses cendres en devenant la « Marque DS , troisième marque du Groupe Peugeot Citroënet mis à l'honneur au jardin des Tuileries les 23 et 24 mai. Symbole de l'automobile française « haut de gamme , la DS bénéficie pourtant d'un immense succès « populaire . A quoi est-ce dû ?



DS 1955, une série spéciale pour les 60 ans

Jean-François Preveraud | 19/05/2015

Citroën a largement profité de la fabuleuse image dans le public de la DS lancée en 1955 pour assoir sa marque Premium DS dans un véritable succès. Cela méritait bien un hommage officiel, se sera fait du 19 au 24 mai avec la DS Week et le lancement d’une série spéciale en édition limitée baptisée « 1955 ». Le Salon de l’auto d’octobre 1955 marque une date dans l’histoire de l’automobile car Citroën présenta alors un véhicule futuriste qu’il allait commercialiser, la DS. Il faut dire que sa forme tranchait avec le reste de la gamme de la marque aux doubles chevrons (Traction avant, 2 CV, utilitaire Type H), mais aussi dans tout le paysage automobile français (4 CV et Frégate Renault ; 203 et 403 Peugeot ; Aronde et Versailles Simca ; Dyna Panhard etc). De plus, ce véhicule était bourré d’innovations.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire