mercredi 13 mai 2015

Un Max de Mad pour le nouveau Mad Max !




George Miller : "Mel Gibson n'avait plus l'âge" pour Mad Max

François Forestier | 13-05-2015

Trente ans après le dernier "Mad Max", le desperado australien reprend la route dans "Fury Road", présenté hors compétition au festival de Cannes et en salles ce mercredi 13 mai. Rencontre avec George Miller, le réalisateur australien de la série mythique.
Trente ans ont passé. Pourquoi ce retour de Mad Max ?
- Il ne m’a jamais quitté. Il est né à une époque de chaos personnel, pour moi : j’étais interne à l’hôpital de Sydney, et je voyais tous les jours des gens arriver avec des blessures terribles, des maladies effrayantes. Sur le moment, ça allait. Mais plus tard, le choc arrivait. Or, Mad Max est un personnage en état de choc. De plus, l’Australie a une vraie culture de la route : les distances sont immenses, les routes toutes droites, on se perd là-dedans. Entre mon désordre intime et cette immensité, j’avais un besoin d’ordre. C’était la mission de Mad Max.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire