vendredi 3 mai 2013

Histoire d'os




Aujourd'hui, à la demande de mon ami Ivas (http://l-eusses-tu-cru.blogspot.fr/2013/04/a-la-recherche-de-livas.html), dans son dernier article, Gara pentru Doi (Gare pour Deux) - http://sorin-anghel.blogspot.fr/2013/05/gara-pentru-doi.html, je vous raconterai une courte histoire, d'os.
C'était en 1974, la deuxième année d'études au studio de dessins animés Animafilm de Bucarest. J’avais un nouveau collègue qui s’intéressait lui aussi à la bande dessinée et qui allait devenir un ami (il s'agit, certains d'entre vous l'ont déjà devine, de mon ami Ivas). Dans le cadre de notre cours d’animation, avec comme professeur, le réalisateur Victor Antonescu (http://victor.tfm.ro/), nous avions pour thème de dessiner une gare abandonnée. Mon ami, Sorin Ivas Anghel avait présenté très rapidement une superbe illustration, à la plume et à l’encre de chine, comme je rêvais de faire moi-même, une gare abandonnée avec tous les détails, des objets éparpillés et oubliés, aux toiles d’araignées. Aucun détail n’avait été oublié. Je n’avais pas encore fait mon dessin et je me demandais ce que j’aurais encore pu faire qui sois aussi abouti, tout en étant original. J’ai pris le problème à l’envers, non par la gare, mais par la locomotive, élément principal de celle-ci.



C'est l'histoire de ce dessin, qui m'a donné l'idée de faire une série entière sur le thème des transports et qui, plus tard, dans l'unique numéro de Peur de 1980, promettait une série de vignettes qui allait reprendre le reste des illustrations.


















4 commentaires:

  1. très sympa, et surtout la terre et la lune !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, hélas ça ne me rajeunit pas, l'année prochaine ça fera 40 ans que je les ai faits.

      Supprimer
  2. Merci Arapu pentru minunatele imagini, dupa care bavam de ceva vreme ! Esti mai prompt decat Iepurasu', care m'a plimbat prin toata casa pana am gasit bombonelele promise!... Am citit in raspunsul tau anterior o unda de regret... Nu uita ca ideile sunt intotdeauna precoce dar maturitatea artistica vine ceva mai tarziu. Sa fiu in locul tau, as relua tot ciclul, cautand idei noi si mai ales renuntand la hasuricile gen gravura, care nu fac altceva decat sa'ti manance timpul . Mult mai important este sa'ti lasi mintea sa se regenereze, nu tre' sa regretam timpul pierdut, ci pe cel pe care l'am putea pierde de acum incolo!... Cristos a Inviat!






    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Adevărat a înviat ! Aucun regret, pas le temps.

      Supprimer