mardi 2 février 2016

Les AuteurEs ne vous disent pas merci !




Quatre auteures BD refusent la promotion Arts et Lettres exceptionnelle de Fleur Pellerin

Nicolas Gary | 02.02.2016

La ministre de la Culture ne pensait certainement pas à mal, en choisissant huit auteurs* de la bande dessinée pour une promotion exceptionnelle (https://www.actualitte.com/article/culture-arts-lettres/arts-et-lettres-le-monde-de-la-bd-rentre-dans-l-ordre/63231) des Arts et des Lettres. Pour la rue de Valois, il s’agissait de manifester son soutien aux professionnels. Pour trois auteures, c’est du flan. Au mieux, une erreur de casting, au pire, un geste politique creux...
Fleur Pellerin avait choisi des « symboles du talent français » considérant que chaque auteurE représentait « une bande dessinée engagée, en prise avec le quotidien, exprimant les inquiétudes et les enthousiasmes de leurs auteurs et de leur époque ». Si la ministre voulait des inquiétudes, elle aura des motifs de s’inquiéter, c’est certain.

Plus sur



La Médaille des Arts et Lettres divise les auteurs de BD

Quentin Girard et Clémentine Gallot | 2 février 2016

Interrogé par Libération, le dessinateur Mathieu Sapin, auteur du Château (Dargaud), pointe une « erreur de com » et une « instrumentalisation » de la part du ministère qui « aurait dû prévenir les intéressés ». Sapin, qui n’a « rien demandé », se sent « pris en otage » : « Je refuse de participer soit à un débat violent soit d’être vu comme un collabo ». Il ne compte pas refuser la médaille : « Je n’ai pas à me justifier alors que je n’ai rien demandé », détaille-t-il avant d’ajouter comprendre « le mécontentement » de ses consœurs et réclamer « plus de dialogue et de concertation ».
Interrogé par Libération, Christophe Blain, visiblement très agacé, parle de la polémique comme d'une « hystérie ridicule », et explique qu'il n'a pas « à se justifier » de sa décision d'accepter la médaille.
« Je l’accepte avec plaisi r», annonce de son côté Riad Sattouf, évoquant sur Facebook sa reconnaissance envers l’Etat républicain qu'il juge «attaqué et fragilisé» et qu’il a, en tant qu’enfant d’immigré syrien, eu envie de remercier.

Plus sur








* : http://l-eusses-tu-cru.blogspot.fr/2015/10/huit-sept-six-cinq-quatre-trois-deux-un.html ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire