jeudi 28 janvier 2016

Hermann, grand Prix de la ville d'Angoulême !


Quand on veut, on peut !


BD : le dessinateur belge Hermann, grand Prix de la ville d'Angoulême

Rédaction de France Info | mercredi 27 janvier 2016

Le dessinateur belge Hermann a été sacré ce mercredi grand Prix de la ville d'Angoulême. Hermann, 77 ans, est l'un des maîtres de la BD de genre. Depuis la fin des années 1960, Il a signé une centaine d'histoires de western, d'aventures et d'anticipation. Longtemps associé au scénariste Michel Greg, puis seul, il est l'auteur des séries Bernard Prince, Comanche et Jeremiah dans la pure tradition de la BD franco-belge qu'incarnait le journal Tintin. Depuis la fin des années 1960, Il a signé une centaine d'histoires de western, d'aventures et d'anticipation.



François Boucq sur Faceboucq, pardon Facebook
https://www.facebook.com/francoisboucqofficiel/photos/a.942541719100724.1073741828.941731165848446/1071730282848533/?type=3&theater 


Philippe Bercovici sur Facebook
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154718683408538&set=a.10151889470898538.428754.655118537&type=3&theater





Hermann enfin Grand prix d’Angoulême

BD-BOX de Francis Forget

« Merci aux auteurs qui ont voté pour moi, je trouve ça très sympathique et franchement je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de dessinateurs qui m’aiment bien », a confié l’auteur belge, la mine réjouie. Ce sont les auteurs qui ont attribué la récompense à Hermann par un vote à partir d’une liste ouverte. 1194 auteurs ont participé. 37 % des suffrages sont allés à Hermann qui a devancé le scénariste britannique Alan Moore (34%). La française Claire Wendling a obtenu, elle, après la polémique sur le sexisme du festival, 29% des votes. En 2015, Alan Moore et Hermann s’étaient déjà retrouvés dans le tiercé final derrière le japonais Katsuhiro Otomo qui avait remporté le prix. Sans jouer au Brice Teinturier de la BD, on peut dire que le vote s’inscrit dans la continuité du suffrage précédent. Demi-surprise donc d’autant qu’on avait aperçu hier après-midi l’auteur arriver en gare d’Angoulême quelques heures avant la cérémonie.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire