mercredi 7 mai 2014

Olympe de Gouges, féministe


Olympe de Gouges, féministe, ce n’est pas un métier facile !


Olympe de Gouges : une femme contre la Terreur


Pressentie pour entrer au Panthéon, elle fut la première des féministes et le paya de sa vie. Guillotinée en 1793 sous la Terreur, Olympe de Gouges avait commis le crime de rédiger une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Ses combats contre toutes les injustices annonçaient ceux de notre siècle.



Olympe de Gouges


Marie Olympe Gouze, dite Olympe de Gouges, née à Montauban le 7 mai 1748 et morte guillotinée à Paris en France le 3 novembre 1793, est une femme de lettres française, devenue femme politique. Elle est considérée comme une des pionnières du féminisme.
Auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, elle a laissé de nombreux écrits en faveur des droits civils et politiques des femmes et de l’abolition de l’esclavage des Noirs.
Elle est souvent prise pour emblème par les mouvements pour la libération des femmes.















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire