mercredi 6 décembre 2017

Noir c’est tristement noir !













Noir c’est tristement noir !














Johnny Hallyday, de l’idole yéyé à l’icône nationale

Véronique Mortaigne et Sylvain Siclier | 06.12.2017

Johnny est mort, le peuple est triste. Avec lui, c’est une part d’histoire française qui se fragmente. Chanteur, homme de spectacle, il avait entretenu chez chacun de ses fans l’illusion de posséder en soi une part de jeunesse indestructible, résistante aux années, aux soucis d’argent, aux maladies et aux divorces. Emblème de la jeunesse en quête d’indépendance au début des années 1960, régulièrement raillé par les défenseurs du bon goût et tout aussi régulièrement redécouvert par l’intelligentsia, Johnny Hallyday avait fini par devenir un monument national.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire