jeudi 24 novembre 2016

Mais, que fait la peaulisse



Le drôle de cadeau de Jeff Koons à la Ville de Paris

Sabrina Silamo | le 22/11/2016

Jeff Koons offre des fleurs « à la Ville de Paris et au peuple français », explique-t-il. « Un geste d'amitié entre le peuple américain et le peuple français » touché par les attentats de novembre 2015. L’artiste américain ne fait pas dans la demi-mesure. Son cadeau, un bronze polychrome de douze mètres de haut, pesant environ 33 tonnes, représente la main d’une jeune femme qui tient un bouquet de tulipes gonflables colorées.




« Sauvons le beau : l'esthétique à l'ère numérique » de Byung-Chul Han

Géraldine Mosna-Savoye - 21.11.2016
Le lisse ou la manière de tout niveler, de tout démystifier…

Quand l’artiste contemporain Jeff Koons évoque sa manière de créer, on retrouve exactement la thèse que le philosophe Byung-Chul Han soutient à son propos dans L’esthétique à l’ère numérique : et voici ce qu’il en dit, je cite : « Face à son art, - celui de Koons donc - nulle interprétation, nul jugement, nulle herméneutique, nulle réflexion, nulle pensée n’est nécessaire. Il vous désarme aussi bien qu’il vous décharge. Il est dépourvu de tout abîme, de tout sens profond ».




Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Eurydice Coussot | le 18/09/2013

Photo © Adam Voorhes


Ce cerveau fait parti de cent spécimens conservés pendant plus de 35 ans par l'hôpital North State au Texas. En 1985, conscients qu'ils n'étaient pas en droit de les conserver ainsi, un nouvel endroit à du être trouvé pour les accueillir. C'est l'université du Texas qui en a hérité après une bataille acharnée, notamment face à l'institution de Harvard.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire