lundi 16 décembre 2013

Le cheval a encore frappé !




Trafic de viande de cheval : c'est encore plus grave que l'affaire des lasagnes


Dix mois après l'affaire Spanghero, se dirige-t-on vers un nouveau scandale liée à la viande de cheval ? Une vaste opération a été lancée, lundi 16 décembre, pour démanteler un réseau qui revendait de la viande ayant servi à la recherche pharmaceutique. Existe-t-il pour autant un problème propre à la viande de cheval ? Éclairage de Marc Monnier, ancien professionnel de agroalimentaire.
Les premières informations dont nous disposons sur l’existence de ce trafic laissent augurer le pire. Nous sommes en effet face à un problème sanitaire bien plus grave que celui de l’affaire Spanghero, qui avait déjà fortement choqué (et à raison) les consommateurs.

Un risque sanitaire majeur


Dans l’affaire qui a éclaté en février 2013, il était alors question de tromperie. Des personnes peu scrupuleuses avaient fait passer de la viande de cheval pour de la viande de bœuf. Le procédé était scandaleux et condamnable.
Mais, aujourd’hui, on se trouve face à un problème sanitaire potentiellement plus dangereux, plus proche de l’empoisonnement que de la tromperie. Car ce sont des produits non destinés à la consommation humaine qui ont été mis sur le marché…





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire