samedi 2 juin 2018

Le renard réduirait le nombre de tiques




Le renard, un allié contre la maladie de Lyme ?

Stéphanie Marin | 01/06/2018

Découverte en 1970, la maladie de Lyme gagnerait-elle du terrain en France ? Ou a-t-on tout simplement ouvert les yeux sur cette maladie dite « invisible » ?
« Chaque année, 4 500 renards sont tués en action de chasse en Haute-Loire », affirme Jean-Jacques Orfeuvre. Au-delà de ses convictions personnelles, le vice-président du Réseau Écologie Nature de la Haute-Loire (REN 43) attire l’attention sur l’importance de la présence des renards dans nos campagnes et sur leur rôle à jouer dans cette lutte contre la maladie de Lyme. D’après une étude menée par des chercheurs aux Pays-Bas, les renards, pourtant considérés autrefois comme des nuisibles, aujourd’hui comme « des animaux portant atteintes à l’activité économique » ; pourraient être la solution la plus efficace contre la maladie de Lyme. « Les renards mangent les campagnols et les rats taupiers sur lesquels vivent les tiques qui peuvent être infectées », explique Jean-Jacques Orfeuvre. La présence de ces prédateurs limiteraient également les déplacements des rongeurs. Ainsi à l’abri dans leur cachette, ils attraperaient moins de tiques.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire