lundi 19 mars 2018

Alors, est-ce que tout va encore très bien, Madame la Marquise ?




« On déborde » : le cri d'alarme des urgences face aux conditions d'accueils des patients à l'hôpital


Des infirmiers débordés : pas moins de 13 patients sur des brancards, en attente, dans les couloirs des urgences. A Toulon (Var) samedi 17 mars après-midi, le service était complément saturé, comme depuis plusieurs semaines. Ici, les patients affluent parfois dès le matin.
Et quand il n'y a plus de place dans le couloir, les malades doivent attendre dans le hall d'accueil, avec les pompiers, avant même d'être pris en charge. Des services d'urgence saturés : c'est le cas partout en France depuis le début de l'année, par exemple à Vichy (Allier). Ici, les personnels en grève dénoncent les conditions de travail. « On déborde depuis longtemps », assure le chef des urgences du centre hospitalier de Vichy, le Dr David Dall’Aqua.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire