dimanche 15 janvier 2017

Sergueï Ivanovitch Chtchoukine - Сергей Иванович Щукин






Expo Chtchoukine: triomphe et prolongation

Valérie Duponchelle, Aurélia Vertaldi | le 09/01/2017

« Face au succès exceptionnel de l'exposition Icônes de l'art moderne, la collection Chtchoukine qui, 10 semaines après son ouverture au public, a déjà accueilli plus de 600.000 visiteurs, la Fondation Louis Vuitton, en accord avec ses partenaires le musée de l'Ermitage de St-Pétersbourg, le musée Pouchkine et la Galerie Tretiakov de Moscou, annonce la prolongation de l'exposition du 20 février au 5 mars 2017 », annonce fièrement la Fondation qui poursuit sa victoire diplomatique, dans le difficile contexte entre la France et la Russie.





























la Fondation Louis Vuitton totalement relookée par Daniel Buren
http://www.telerama.fr/sortir/en-images-la-fondation-louis-vuitton-totalement-relookee-par-daniel-buren,142284.php


Icônes de l'Art Moderne. La Collection Chtchoukine

Commissariat général : Anne Baldassari, Partenariats : Musée Pouchkine, Musée de l’Ermitage

La Fondation Louis Vuitton présente l'exposition « Icônes de l’Art Moderne. La collection Chtchoukine » qui se tient du 22 octobre 2016 au 20 février 2017. Elle s'inscrit dans le cadre du programme de « L'Année Franco-Russe 2016-2017 du tourisme culturel » dont elle constitue en France l'événement le plus marquant.
L’exposition rend hommage à l’un des plus grands mécènes du début du XXème siècle, Sergueï Chtchoukine – collectionneur russe visionnaire de l’art moderne français, dont la collection, comme le rappelle Anne Baldassari, conservateur général du Patrimoine et commissaire général de l'exposition, « reste encore aujourd’hui méconnue du grand public occidental. Depuis sa dispersion en 1948, elle n’a jamais été réunie comme une entité artistique singulière et cohérente ».





Fondation Louis Vuitton : Icônes de l’art moderne - La collection Chtchoukine : une affaire d’État à Paris


Ceux qui prétendent que les plus belles œuvres de l’impressionnisme, du postimpressionnisme ou du fauvisme se trouvent à Paris auront raison, le temps de l’exposition que consacre la fondation Louis Vuitton à la collection Chtchoukine.
Du 22 octobre 2016 au 20 février 2017 y seront exposées 130 chefs-d’œuvre de Monet, Cézanne, Gauguin, Derain, Matisse, mais aussi Picasso, Degas, Renoir, Van Gogh ou encore du Douanier Rousseau. Ces œuvres, provenant pour la plupart du musée Pouchkine de Moscou et de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, avaient été acquises par l’homme d’affaires russe Sergueï Ivanovitch Chtchoukine (1854-1936), collectionneur et mécène passionné par les artistes français de son temps.


Archivaufnahme des Salon Schtschukin© Wolfgang Kabisch_Actu_(c) Westend Film und TV GmbH




Collection Chtchoukine : la révolution par l'art

Elisabeth Couturier | le 17/10/2016


Chtchoukine vu par le peintre norvégien Xan Krohn
(1916).
© Manuel Lagos Cid


La fondation Louis Vuitton accueille la collection Chtchoukine, la plus belle de la Russie tsariste. Les chefs-d'œuvre de l'avant-garde française en 1900. La scène se déroule au palais Troubetskoï, à Moscou. Sergeï Ivanovitch Chtchoukine, écartant une tenture, montre ses premiers Gauguin à Leonid Pasternak, le père du célèbre écrivain : « Voilà ce qu'un fou a peint et qu'un autre fou a acheté ! » dit-il en riant. En 1914, la collection de cet amateur russe, déjà légendaire, se compose de 16 toiles majeures de l'exilé des Marquises. Et d'autres, tout aussi sidérantes: 8 Cézanne, 13 Monet, 19 Marquet, 16 Derain, 41 Matisse et 5 Picasso! Sans oublier des oeuvres d'Edward Burne-Jones, Eugène Carrière, Gustave Courbet, Maurice Denis, Edgar Degas... Tous les dimanches matin, puis jusqu'à trois jours par semaine, Chtchoukine assure luimême les visites. Il accueille les intellectuels, amateurs, critiques et étudiants qui n'ont pas les moyens de se rendre à Paris, alors la Mecque de l'avant-garde internationale. Explique sa flamme, commente ses coups de coeur, essaie de convaincre.


Le dernier des 18 Gauguin vient d'être accroché: "Rupe rupe (La cueillette des fruits)" (1899).
Bernard Arnault immortalise le moment. Manuel Lagos Cid.





L’histoire de Sergueï Chtchoukine




Sergueï Ivanovitch Chtchoukine est né le 24 juin 1854 à Moscou, quatrième d’une fratrie de dix enfants, six fils et quatre filles : Alexandra (1851- ?), Nicolaï (1852-1910), Piotr (1853 -1912), Sergueï (1854-1936), Dimitri (1855-1932), Nadiejda (1858-1956), Antonina (1862-1935), Olga (1863-1930), Vladimir (1867-1895), et Ivan (1869-1908). Son grand père Vassili Petrovitch Chtchoukine était originaire d’une famille de « Kupetz », libres marchands non serfs, de Borovsk. Ce petit bourg à 100 kilomètres au sud-ouest de Moscou était un important centre de Vieux Croyants exilés après le schisme de 1654.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire