mardi 10 février 2015

Zor et Mlouf, Azor et Miaouf…




Zor et Mlouf contre 333


Zor et Mlouf contre 333 est une série de bande dessinée créée par Jacques Kamb et scénarisée par Jean Sanitas qui fut publiée en histoire à suivre de 1965 à 1969 par le journal Vaillant. Cette série de science-fiction humoristique, l'une des premières du genre, mettait en scène deux personnages grotesques, en lutte contre le maléfique 333, dont le seul but était de se rendre maître rien moins que de l'univers.




Patrick A. Dumas



http://vaillant-film.blogspot.fr/2012_08_01_archive.html


ZOR ET MLOUF : LES PERSONNAGES

Frédéric Maye

Zor est un personnage mystérieux qui a son visage perpétuellement masqué par un casque. Son uniforme de couleur bleu doit être en fin de compte une armure. Ce héros d'une belle carrure porte sur sa poitrine un Z comme … Zorro … je plaisante et pourtant Zor a la même racine que le justicier Zorro.



Mlouf by Muzo 3000
http://dicentim.over-blog.com/article-17828972.html



http://arts.speleo.free.fr/BD/s-z/zor/zor.html



C’est curieux, c’est à l’âge où les autres gamins délaissent le dessin, que j’ai commencé à m’y intéresser sérieusement et c’est sans aucun doute dû à l’intérêt grandissant pour mon magazine préféré. Au début j’ai essayé de reproduire des personnages que je jugeais plus faciles à dessiner, comme Zor et Mlouf, série de Jacques Kamb et Jean Sanitas, ou alors que j’affectionnais plus particulièrement à l’époque, comme Gai-Luron de Marcel Gotlib. J’avais une certaine appréhension à m’attaquer aux histoires réalistes. Tellement impressionné par la qualité des dessins, je soupçonnais qu’ils étaient l’oeuvre de quelques machines mystérieuses et non pas de l’homme. Je me rappelle avoir rempli un cahier entier avec des histoires de mon cru, avec Zor et Mlouf, Gai-Luron, ainsi que des jeux. À l’époque je ne connaissais pas les réalités du métier et j’imaginais volontiers qu’on puisse réaliser un magazine, comme ça, d’un bout à l’autre, en tout cas, c’est ce que j’aurais souhaité faire plus tard. J’ai eu la malheureuse idée de montrer ma réalisation dans une bibliothèque pour enfants. Les bibliothécaires, des femmes bien intentionnées, se sont proposées de montrer mon travail à des éditeurs pour enfants. À force d’être tant montré, le cahier a fini par se perdre.






Amis auteurs de bandes dessinées, un fanzine roumain aimerais recréer pour un numéro la magie du magazine Vaillant le Journal de Pif, BD et illustrations de votre cru les aideraient !









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire