dimanche 28 avril 2013

Mange ta tomate !





Exclu du centre de loisir pour une tomate


Un enfant de neuf ans a été exclu mardi d'un centre de loisirs du Tarn car il ne voulait pas manger de tomate, rapporte La Dépêche. Enzo, qui selon ses parents "n'a jamais aimé les tomates et n'en mange pas à la maison", s'est refusé à la cantine a avaler celle qui lui était proposé. 




samedi 27 avril 2013

Petits jeux entre amis…

Il est presque minuit, l’œil des sorcières… Sais-tu à quoi jouent-ils nos amis ? Mmmmm ?














Alors, tu n’as toujours pas trouvé ?





http://stevelensman.hubpages.com/hub/The-Weird-Worlds-of-HP-Lovecraft




vendredi 26 avril 2013

Comment nettoyer l’espace ? | euronews, science




Depuis le début de la conquête spatiale dans les années 60, le nombre de débris présents dans l’espace s’est accumulé de manière quasi-exponentielle. Aujourd’hui une couverture de poubelle high-tech entoure la terre. Environ deux tiers de ces objets viennent de l‘éclatement d’autres débris spatiaux : que ce soient des explosions ou des collisions. Comme celle de 2009 entre les satellites Iridium et Cosmos à près de 800 kilomètres au-dessus de la Sibérie.




Bécassine revient

L’eusses-tu cru, qu’un jour je lirai Bécassine ? Moi non plus, mais pas n’importe quelle Bécassine…



Bécassine revient - scénario de Camille François, dessins de Jean Trubert




…dans tous les bons kiosques !




jeudi 25 avril 2013

The First Lady of Swing, Ella Fitzgerald




Ella Fitzgerald, née le 25 avril 1917 à Newport News et décédée le 15 juin 1996 à Beverly Hills, est une chanteuse de jazz américaine. D'abord connue sous le surnom de « The First Lady of Swing », qui est devenue « The First Lady of Song » après l'apogée du « Swing » (littéralement « La Première Dame de la chanson », mais traduit plus volontiers par « La Grande Dame du Jazz »), elle a remporté de nombreuses récompenses, dont 13 Grammy Awards.





http://www.biography.com/people/groups/hair-dos-and-donts/photos






http://musicaenelgallicisne.blogspot.fr/p/cosas-que-me-gustan.html


http://www.lacote.ch/fr/societe/loisirs-et-culture/google-met-la-chanteuse-ella-fitzgerald-sous-les-projecteurs-de-son-doodle-du-jour-608-1175190




mercredi 24 avril 2013

et 1, et 2, et 3, Iron Man


Attention Iron-Pif, méchant Mandarin derrière !

1ères séances : « Iron Man 3 » en force !

"Iron Man 3" réalise le meilleur démarrage parisien de ce mercredi 24 avril avec 4634 entrées, soit le deuxième meilleur départ de l'année derrière "Django Unchained". "L'Ecume des jours" et "Hannah Arendt" complètent le podium.








L'univers Marvel revisité en affiches et dessins


A l'occasion de la sortie de "Iron Man 3", voici une compilation d'affiches alternatives et de dessins basés sur l'univers Marvel : film noir, sous influence de Pixar, minimalistes...




The Green Goblin

À la demande générale et enthousiaste d’un jeune lecteur du blog, voici aujourd’hui le compagnon de jeu de Amazing Spider-ours, j’ai nommé le Bouffon Vert*, tremblez mortels !

* : Norman Osborn alias Le Bouffon vert (The Green Goblin en version originale) est un personnage de comics appartenant à Marvel Comics, apparu pour la première fois en juillet 1964 dans Amazing Spider-Man #14. C'est l'un des ennemis emblématiques de Spider-Man.


Bouh !




dimanche 21 avril 2013

À la recherche de l’Ivas !




Vous l’avez peut-être remarqué, l’anagramme de l’Ivas est avis, rara avis, car l’Ivas est rare ! Récemment, au Festival BD de Guyancourt, un lecteur me demandait s’il m’arrivait de dessiner des amis ou des personnes réelles comme personnage dans mes histoires.
Voici une des première versions de la bande dessinée inspirée par le conte roumain Harap Alb. À la fin du premier chapitre il est question de l’arrivée d’un inquiétant individu appelé Hazour










Et voici la suite dans mon magazine-blog Arabelle, en 1979 numéro spécial, dédié à l’Ivas. Dans le chapitre nommé Hazour, Ivas fait son apparition dans la bande dessinée !










Toujours en 1979, avant de commencer le travail sur ce qui allait devenir Peur le premier magazine de bandes dessinées roumaines de langue française, je projetais d’autres pistes. L’une d’entre elles, Clown, devait son nom à la bande dessinée, où figurait Ivas en bonne place. En effet, on le reconnait à sa fière allure dans la première image de cette histoire dans laquelle il côtoie ses amis, Sandu Florea, Valentin Tănase et votre serviteur : 














Si Clown et ses amis disparurent dans la nuit de l’Histoire pour les raisons que l’on sait, la création de Peur le magazine terrifiant, Ivas n’allait pas disparaître des histoires en images. Au contraire, il va renaitre dans une nouvelle série, à sa gloire, Ivas Strapouchnik :












L’histoire d’Ivas Strapouchnik eut un certain succès. Une variante, À voir et à ranger me fut commandée en 1981 par Mercredi, supplément de bandes dessinées de grand format, destiné à compléter la presse régionale. Cette série définit deux personnages principaux, le héros et l’auteur et autour d’eux les autres personnages complémentaires. Il est à noter qu’une planche sur trois est divisible en deux parties rigoureusement égales. En effet à la demande de l’éditeur, les planches telles que vous les voyez, sont destinées à l’album, tandis que dans le supplément Mercredi, les planches devaient paraître remontées en une planche et demie, laissant la place sur un tiers de la page grand format à des articles et autres jeux.






















Je commençais dans la joie ce troisième épisode, sur Calamity Jane, quand j’appris la deuxième faillite du fameux journal Mercredi. Nous n'avons décidément pas des métiers faciles ! Les années suivantes j’ai voulu rallumer l’histoire, mais d’autres événements les ont repoussé au fond d’un tiroir…






Dans les années quatre-vingt dix, une dernière version, en roumain, était destinée à alimenter différents projets de journaux, bien (trop) nombreux en ces années.




À la même époque et à l’initiative d’un des plus grands amis de la bande dessinée roumaine, Pierre Pascal, j’ai dessinée pour son magazine de poche destiné au marché roumain, Hazul în Vacanță, cette histoire de trois pages, Vacanța la mare cu peștele în ghiare (Vacances à la mer avec un poisson dans les griffes).








Comme on le voit sur le détail de cette reprise, Ivas se trouve en belle place, sur la plage en compagne de son auteur. Reviendra-t-il un jour pour de nouvelles aventures, qui sait ?




En attendant, Ivas ses porte bien, il tient un blog que vous pouvez retrouver ici, http://sorin-anghel.blogspot.fr/
Et bien, Ivas, chantons tous en cœur, happy birthday to you !