dimanche 16 septembre 2012

L'histoire « complète » de Pif Gadget ?

L’eusses-tu cru ? Moi non plus ! Cinq années disparues comme par magie, Pif Gadget amputé de Pif Gadget, j’en reste baba… Ces années, pourtant difficiles, que récemment j’affirmais être les plus heureuses de toute ma carrière n’existeraient-elles plus ?
L’histoire de Vaillant et Pif Gadget ne sera complète qu'à la disparition du rêve de son dernier lecteur.

2 commentaires:

  1. Te'a tras de urechi Francois si bine ti'a facut!Pai unde te crezi, ii tragi un cap in gura lui Medioni, cel care'si aduce aminte cu lacrimi in ochi de tineretea noastra?... In orice caz, am apreciat cum ai schimbat mataluta din condei finalu' ala stupid cu greva de 3 bani...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, ha! Il n'a pas eu beaucoup le temps cette semaine, entre anniversaire et Bistro. La grève de l'image était logique, j'ai enlevée l'image, pour ne pas faire la promotion d'un titre que je n'apprécie pas. Une semaine, c'est le délai que je me suis laissé pour réfléchir et aussi pour mon travail, car le blog sera encore fermé pour travaux la semaine prochaine.
      La conclusion de cette semaine est effectivement que l'histoire de Vaillant, surtout quand on essaye de lui trouver des racines au début du vingtième siècle, avant la naissance du PC et pourquoi pas à l'époque des âges farouches, voir avant, ne s'arrête pas en 1994, elle ne s'arrête pas non plus en 2009, elle ne s’arrêtera qu'avec la disparition du rêve de son dernier lecteur.
      Toute ressemblance avec un certain Étienne, dit le Grand n'est pas complètement fortuite.

      Supprimer