vendredi 20 avril 2012

Il était une fois la BD roumaine 8 - 1974

À la suite de L’eusses-tu Crumb, je vous parlerai d’un ami avec qui nous avons partagé une passion commune pour ce grand nom de la Bande dessinée Underground, Robert Crumb. Cet ami nous prépare par ailleurs une grande et très attendue surprise… Bientôt !

Ça y est !

Comme je l’écrivais en conclusion, à la fin de l’article sur l’exposition de la bande dessinée roumaine à Bruxelles, quatre des plus importants auteurs roumains manquaient. Aujourd’hui, je vous parlerai de l’un d’entre eux.

1974, a lieu à Clichy, dans les Hauts-de-Seine, le Festival de la BD d’expression française, sous la direction de M. Levillain, Maire et Conseiller général de la Municipalité de Clichy et le parrainage de Alain St. Ogan, J. C. Fournier, Roland Garrel, Serge St. Michel, Didier Convard, Raymond Maric, Eric Leguebe et J.-P. Dionnet. À la cérémonie d’ouverture du festival ont participé des auteurs parmi les plus connus et appréciés : Ache, Bretecher, Brochard, Chaulet, Convard, Delinx, Devil, Druillet, Esde, Forest, Fournier, Frisano, Gir, Godard, Gotlib, Grevery, Jijé, Lacroix, Loro, Lucques, Mandrika, Marcello, Martinez, Mezières, Mulatier, Nortier, Tabary et Tardi.

Un magazine du festival, intitulé Archéopteryx, sera publié sur plusieurs numéros, à cette occasion exceptionnelle.





Plusieurs expositions ont lieu, une rétrospective Alain Saint-Ogan, des planches originales des auteurs présents, une rétrospective des Pieds Nickelés et enfin Les Espoirs de la Bande Dessinée en 1974. Un jury, composé d’organisateurs, amateurs et personnalités de la bande dessinée, parmi eux, J. C. Fournier, E. Leguebe et R. Maric ont attribué trois prix, dans des catégories différentes :
Humour (moins de quinze ans) M. Chemiller
Réaliste (plus de quinze ans) Y. Anghel
Fantastique (plus de quinze ans) Ramo

Les lauréats seront publiés dans le numéro 2 d’Archéopteryx. Voici les deux pages signées par Yvas (Sorin) Anghel :




Toujours en 1974, cette fois à Bucarest, lors de ma formation au Studio de cinéma d’animation et dessins animés Animafilm, je connais Sorin (Ivas) Anghel. C’est à cette occasion que j’ai appris que pour lui il y a deux dessinateurs qui comptent par dessus les autres, Albert Uderzo et Robert Crumb. Pour moi ça a été une formidable révélation, c’était pour la première fois que je connaissais une personne aussi passionnée par ce nouveau genre, la Bande dessinée. Collectionneur aussi acharné, il avait déjà publié plusieurs de ses planches dans Scorpion, Falatoff et Curiosity Magazine.
Enfin, la même année, j’ai l’occasion de connaitre Valentin Tănase. À nous trois, nous nourrirons les rêves qui plus tard nous amèneront à publier Peur, le premier magazine de bandes dessinées roumaines d’expression française, qui sera présenté en 1980 au même festival de Bandes dessinées de Clichy.



Pour faire reconnaitre ce nouveau genre en Roumanie, nous organiserons les premières rencontres sur le thème de la BD dans le cadre du club Solaris, de la littérature de science fiction et fantastique, à la Maison des Étudiants, « Grigore Preoteasa », de Bucarest.


D’autres amateurs de bandes dessinées se joindront à nous, entre autres Sandu Florea, auteur déjà publié dans la nouvelle collection BD des éditions Stadion. Mais, ceci est une autre histoire et nous aurons l’occasion d’en parler.

En 1979, une année avant la sortie de Peur, les Éditions Michel Déligne publieront le premier album de Sorin, Après l’Apocalypse, une nuit, un lâche, dont voici quelques pages.













L’album remportera le Prix Spatial, sous la forme d’une coupe, que je recevrai peu de temps après, des mains même de l’éditeur, en l’attente d’une occasion, pour la faire parvenir à Sorin.



Je venais de publier cet article depuis peu de temps, quand j’ai appris la nouvelle, la naissance du Site officiel de Sorin Anghel ! Cliquez dessus pour le découvrir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire